Pourquoi j’ai créé le Français illustré…

For the English version of this article, click here.

Para la versión en español de este artículo, haga clic aquí.

1. Mon expérience de prof

Au cours de mes années d’enseignement du français aux Pays-Bas, je me suis rendu compte d’une chose terrible : l’enseignement traditionnel ou même moderne proposé ne correspond pas toujours à tous les élèves. Certains élèves rencontrent de gros problèmes avec un apprentissage scolaire qui tourne principalement autour du livre, et qui est encore trop grammatical. Ces élèves souffrent d’un tel enseignement qui ne convient pas à leur façon d’apprendre.

J’ai alors cherché à trouver une manière d’enseigner et d’apprendre une langue étrangère qui se rapproche le plus possible de l’apprentissage naturel de sa langue maternelle. Apprendre sa langue maternelle, c’est certes un apprentissage long, mais il semble facile et en aucun cas douloureux.

2. Des méthodes alternatives

J’ai cherché parmi les méthodes alternatives celles qui pourraient reproduire au plus près l’apprentissage naturel en situation non naturel. J’ai essayé avec un certain succès la méthode de James Asher, le Total Physical Response (TPR) où l’apprenant voit, écoute et refait ce que l’enseignant fait et dit. Je me suis intéressé un peu à la méthode de Wendy Maxwell, l’Accelerative Integrated Method (AIM) qui utilise aussi une gestuelle (plus codée) et qui, par certains côtés, se rapproche d’un apprentissage naturel.

J’ai découvert aussi les travaux de Stephen Krashen et son hypothèse du Comprehensible input qui semble après coup évidente : pour qu’un apprenant apprenne une langue étrangère, il faut qu’il la comprenne le plus possible ; il faut que ce qu’il voit, lit, entend soit le plus clair possible. De cette manière, la langue (ses mots, sa structure, sa grammaire, sa prononciation) est intégrée par l’apprenant parce qu’elle fait sens, et ce d’une façon naturelle.

3. Un système de compréhension du français écrit grâce à des illustrations

Au sein du collège Montessori où je travaille, j’ai cherché à intégrer cette ‘comprehensible input’ en marge des cours habituels. Dans le cadre d’un cours facultatif, j’ai créé un système de compréhension du français écrit soutenu par des illustrations : chaque mot ou groupe de mots était illustré de façon telle que le français était compréhensible. Dans un premier temps, les élèves lisaient plusieurs fois le français illustré, et dans un second temps, pour montrer qu’ils avaient compris ce qu’ils avaient lu, devaient traduire le français, non en langue maternelle, mais avec les illustrations fournies.

Devant des ordinateurs et grâce à un logiciel de traitement de texte, ils pouvaient facilement avec la souris sélectionner les bonnes illustrations et les placer dans le bon ordre pour montrer qu’ils avaient compris le français proposé. De nombreux élèves dissipés en temps normal restaient accrochés à leur ordinateur pendant une bonne heure.

4. Naissance de la chaîne Youtube Le Français illustré

Puis j’ai eu l’idée de faire de ce français illustré initial une application pour smartphone. M’étant renseigné auprès d’une entreprise fabriquant des applications, je me suis rendu compte que ce que j’avais en tête demandait une trop grosse somme d’argent pour mon porte-monnaie. Plutôt que d’abandonner l’idée de porter mon français illustré au-delà des portes de mon école, je réfléchis et trouvai l’idée de le transformer en vidéos sur une chaîne Youtube. Ce que je fis : la première vidéo fut fabriquée avec les moyens du bord (mon seul ordinateur portable) et fut publiée en novembre 2015.

5. Création du site internet Le Français illustré

Progressivement, tout en publiant une vidéo par semaine, je voulais poursuivre la transformation de l’idée du Français illustré en offrant plus que les vidéos. Juin 2018, j’ai créé le site internet dans le but de proposer des exercices en ligne à partir des vidéos pour augmenter l’offre d’apprentissage.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  • 100
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    100
    Partages
  •   
  •   
  •   
  •  
  • 100

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *